Couleurs de corps

Peindre. Ecouter. Apprendre.

Savoir écouter une vision. Ce qu’elle nous raconte, le message qu’elle nous délivre. Des peintures directement issues d’un imaginaire marquée par la place du corps dans l’espace. Corps déformés par une vision cauchemardesques. Corps oniriques. Il est là, l’espiègle, toujours là. Porteur de nos espoirs, de nos attentes. Porteur de vie.

Je dirai que dans ce cas, les éléments non pas de lien direct entre eux. Sauf peut être la période. Cependant, quelque chose me poussait à dessiner, à peindre – en couleur. Il s’agit d’indicible, de mots manquant pour exprimer certain évènements. Le corps, omniprésent dans ces créations, est marqué, parfois transformé, par un évènement extérieur. Le corps est espace de changement. Le corps parle, il raconte son histoire à sa manière. Le corps a sa mémoire.

La marionnette n’est pas arrivé au hasard, je l’ai choisi pour m’exprimer. La peinture, le dessin, restent important car premières amours. La marionnette est autre chose, une autre dimension je dirai. On retrouve cette idée de corps ; corps-matière, corps-objet, corps-évènement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Laisser un commentaire